image
 

 

Chers Amis lecteurs,

Pour commencer cette année,  voici le lien pour visionner la vidéo de mon séjour autrichien a Noel., dans la Vallée de Gastein :

https://www.dropbox.com/s/21xhup45v428e7q/Noel%202014.mov?dl=0

Merci de votre fidélité a Germania,

Cécile

 

Commentaires fermés sur

Classé dans VOYAGE

La vidéo de ma « parenthèse viennoise »

image
Bonjour à tous et toutes,
De retour de mon voyage à Vienne, j’ai encore beaucoup d’étoiles dans les yeux….
Vienne est une ville si envoûtante….
Son passé impérial prestigieux se ressent à chacun des pas que l’on fait pour la découvrir….
J’ai eu beaucoup de plaisir à revoir Vienne. Quatre ans après mon précédent séjour, j’ai eu la chance de voir la capitale autrichienne sous un jour nouveau, avec les splendeurs de l’automne flamboyant !
Un voyage marqué par une recherche du passé, un voyage empreint d’émotions ponctué par de beaux moments inédits, que je vous invite à partager, au travers de cette vidéo musicale :
« Ma parenthèse viennoise » : 
https://www.dropbox.com/s/wnd2nm64u73pvqj/Wien.mov?dl=0
Vous pourrez me suivre au fur et à mesure de ma petite « parenthèse viennoise », pour découvrir les innombrables trésors que recèle la capitale de l’Autriche !
Je vous souhaite beaucoup de plaisir, comme j’en ai eu à réaliser cette vidéo-souvenir.
Installez vous confortablement (le film dure 18 minutes) et laissez vous emporter par le rythme de la valse !
Bien à vous,
Cécile

Un commentaire

Classé dans VOYAGE

Départ pour Vienne…dans quelques jours ! Une parenthèse…

 

image

 

Préambule à « mon évidente parenthèse viennoise »

Le voyage que j’entreprends dans quelques jours n’est pas le premier que j’effectue à Vienne. En effet, le premier remonte à 1999, et depuis lors, j’ai eu l’occasion de retourner dans la capitale autrichienne plusieurs fois, en hiver ou au printemps. A chaque fois, j’en suis revenue émerveillée….
Cette année, le voyage s’inscrit donc dans une tradition désormais bien installée, mais il est toutefois tout à fait particulier en ce sens que c’est la première fois que je me rends à Vienne seule, puisque désormais Maman n’est plus à mes côtés….

La décision de partir à Vienne en ce début du mois de novembre s’est imposée tout « naturellement » à moi. « Naturellement », car nous avions évoqué en tout début 2014, avec Maman, le souhait de retourner à Vienne en cours d’année (malheureusement la maladie « termite » dont souffrait Maman ne nous en aura pas laissé le temps….).
« Naturellement », car je recherchais un but de voyage où je pourrais être sûre de trouver une « certaine » sérénité, un certain art de vivre qui me permette d’affronter un quotidien désormais souvent très difficile…..
A Vienne, j’en suis convaincue, je peux faire une parenthèse…. sans me poser plus de question…..

« Naturellement » aussi, pour la courte durée de mon voyage (cinq jours), j’aspirais à me retrouver en « terrain connu », n’ayant actuellement pas les dispositions d’esprit adéquates pour découvrir d’autres horizons, certes toujours intéressants mais nécessitant une disponibilité morale totale, pour la préparation du voyage comme pour sa réalisation.

Alors, à tous ceux qui s’interrogent sur les raisons voire sur le bien fondé d’un tel voyage pour moi, je réponds donc qu’il était évident sinon indispensable !
Une évidence qui rejoint d’ailleurs le slogan actuel de la Ville de Vienne pour attirer des touristes du monde entier : « Vienne, c’est maintenant ou jamais ! »  (Wien : jetzt oder nie !) Inutile de dire que ce mot d’ordre a eu une résonance toute particulière pour moi….

Ainsi, s’il n’est plus nécessaire de souligner davantage l’évidence d’un tel voyage, reste qu’il n’aura pas le caractère « traditionnel » qu’ont pu avoir les séjours précédents.

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai eu l’occasion de visiter Vienne et de savourer le charme de la vie viennoise à plusieurs reprises.
J’ai eu ainsi de nombreuses occasions de visiter les lieux les plus célèbres de Vienne (musées, salles de concert, théâtres, cafés célèbres, parcs, cimetières etc…) et les « incontournables » ont été explorés de multiples façons.

Si je n’ai pas la prétention de dire que je connais Vienne « par cœur », je peux quand même affirmer en connaître plus que l’essentiel et je pourrais d’ailleurs facilement servir de guide à ceux et celles qui se destinent à la découverte de cette ville sublime !

Ce constat fait, je pourrais bien sûr envisager de découvrir d’autres lieux, peut être moins connus, mais tout autant intéressants, n’en doutons pas !

Cependant, et comme je l’ai déjà dit, cela suppose des dispositions d’esprit telles qu’on soit en mesure d’en apprécier les moindres détails, ce dont je ne me sens pas complètement capable actuellement…
Il ne s’agissait donc pas pour moi de me livrer, pour cette fois en tout cas, à un voyage « inédit » au sens strict du terme.

Ma motivation est tout autre….

Pour revenir aux raisons évoquées plus haut, le caractère « naturel » de ce voyage est pour moi la connotation essentielle que je souhaite donner à ce voyage…
Par « naturel », j’entends donc « évident » et sans contrainte d’aucune sorte, sans véritable programme établi. Il n’a d’ autre but que de me laisser gagner par le charme viennois, ou encore celui, de m’accorder une parenthèse….

Ce voyage n’aura pas d’autre prétention.

Pour autant, il aura pour moi une importance très particulière.

Si j’ai choisi d’intégrer à mon programme des petits projets inédits qui n’ont d’autres fins que celles de me distraire, il reste que ce voyage sera (pour moi) surtout destiné à revivre des évènements particuliers vécus avec Maman, à revivre des moments tout à fait uniques, et à revenir à la source de souvenirs qui n’appartiennent qu’à nous et auxquels je serai indéfectiblement fidèle….car ils font partie de ma vie, tout simplement. Loin de vouloir faire table rase du passé, je cherche à en faire revivre autant que possible les meilleurs moments, car c’est vital pour moi. Cela ne s’explique pas, c’est ainsi.

Désormais, nul ne sera donc plus étonné quand je dirai que c’est également dans ce cadre que s’inscriront les prochains séjours programmés en Autriche pour les mois et années à venir…
Là encore, il ne s’agit pas de hasard, mais pas non plus de « routine » ou d’habitude, comme peuvent le penser certains, même s’ils n’osent le dire. Encore moins d’un manque d’ouverture d’esprit, car cela n’exclura pas, dans le temps, d’autres projets de découvertes, dans d’autres pays, sans aucun doute.

Par conséquent, si ces voyages en Autriche restent réguliers et programmés, c’est tout simplement, car il s’agit d’une évidence : l’Autriche est et restera mon pays de prédilection.

Enfin, autre évidence : c’est ma raison d’être, pour m’aider (peut-être ?) à affronter la disparition de Maman et en tout cas, à la vivre moins douloureusement, si c’est possible.

Une évidence aussi car l’Autriche est désormais le pays où repose Maman pour l’éternité…..comme c’était son souhait, et le mien….

Une évidence donc, pour moi, de me retrouver près d’elle…. Un peu comme il est « évident » pour certains de se rendre sur la tombe de leurs proches.
Pour nous, pas de tombe, mais beaucoup mieux que cela…. Un endroit hors du commun, en pleine montagne, dans la sublime vallée de Gastein, en plein cœur de l’Autriche….
Un endroit également hors du commun où il reste tant de souvenirs à faire revivre….et d’autres à construire, bien évidemment.

Désormais, vous savez tout de ma motivation et de mes projets et ainsi, vous comprendrez mieux pourquoi je retourne (et je retournerai) si souvent en Autriche, en tout cas dès que j’en ai ou en aurai la possibilité.

Vous n’ignorerez donc plus rien désormais de ce qui me pousse à retourner dans ces endroits pourtant si souvent visités…. et vous comprendrez mieux le caractère tout particulier que je souhaite donner à mon prochain voyage et aux suivants, même s’ils peuvent vous dérouter car ils ne sont pas forcément « typiques », comme peuvent l’être des voyages de tourisme traditionnel…
Désormais, même si mes photos ne vous transmettent pas forcément les « incontournables » du tourisme tel qu’on se le représente, vous saurez pourquoi, et vous comprendrez. Et de toutes façons, les précédents carnets de voyages sont toujours en ligne pour satisfaire ceux qui souhaitent tout connaître ou les nostalgiques !

A très bientôt donc pour les photos et le carnet de voyage de ma prochaine « parenthèse viennoise » !

Bien à vous,

Cécile

2 commentaires

Classé dans VOYAGE

L’album photo et la video de mes vacances en Suisse

L’album photo et la vidéo de mes vacances en Suisse du 2 au 10 août 2014 sont disponibles en cliquant sur les liens suivants :

https://www.icloud.com/iphoto/projects/#6;CAEQARoQV4yNZepuN3vhXT6E11jffA;DC1244D8-C92E-46D3-BF1E-31BB0D84EE7A

https://www.dropbox.com/s/oqh3ijhun7ucxk1/Brienzer%20See.mov?dl=0

Commentaires fermés sur L’album photo et la video de mes vacances en Suisse

Classé dans VOYAGE

L’album photo et la vidéo de mes vacances en Autriche

L’album photo et la vidéo de mes vacances en Autriche du 17 juillet au 1er août 2014 sont disponibles en cliquant sur les liens suivants :

https://www.icloud.com/iphoto/projects/fr-fr/#6;CAEQARoQV4yNZepuN3vhXT6E11jffA;89ACB158-EA16-43C8-BAA8-CDD389A22B3C

https://www.dropbox.com/s/1q53kifsnhetbih/Bad%20Hofgastein.mov?dl=0

2 commentaires

Classé dans VOYAGE

Voyage à la source des souvenirs heureux…

A Bad Hofgastein et à Salzbourg (du 28 janvier au 6 février 2014)

Pour visualiser ce voyage en hommage à Maman, cliquer sur le lien suivant  ou copier-coller le dans votre navigateur internet :

https://www.dropbox.com/s/v1vger7rn8oz5ya/Maman.mov?dl=0

Un commentaire

Classé dans VOYAGE

Une page vient de se tourner….

DSCN8187

Chers Amis lecteurs de Germania,

Depuis tant d’années vous nous suiviez, Maman et moi, dans tous nos voyages dans les pays germaniques…
Votre fidélité nous a toujours fait très plaisir et nous avions beaucoup de bonheur à vous faire partager nos impressions de voyages….

Tous ces beaux voyages inoubliables, je les ai tous fait avec Maman, avec qui je vivais depuis toujours….

Mais une page vient de se tourner….

Maman m’a quittée brutalement le 22 janvier 2014….Des tumeurs cérébrales particulièrement agressives ont eu raison de son courage, de sa volonté et de son dynamisme….

photo badp

Je reste aujourd’hui anéantie par cette disparition soudaine et le vide que Maman laisse derrière elle est immense….

Je garde en mémoire tous les beaux voyages que nous avons fait ensemble depuis tant d’années….comme vous, j’en suis sûre, vous ne nous oublierez pas….

Je ne renoncerai pas à retourner, bien sûr, dans ces pays que j’aime tant et où j’ai tant de beaux souvenirs…mais une page s’est réellement tournée et plus jamais, bien sûr, ces voyages n’auront la même saveur….

J’essaierai dans la mesure du possible de continuer de vous faire partager mes impressions par le biais de Germania comme par le passé.

En souvenir de Maman, je vous invite à visionner une vidéo toute récente, faite en son hommage, à l’occasion du « voyage du souvenir » que j’ai effectué immédiatement après ses obsèques, à Bad Hofgastein à la fin janvier. Celle-ci sera en ligne d’ici la fin de la journée sur Germania….

Je suis sûre que vous partagerez mon chagrin, et je vous remercie de votre soutien et de votre fidélité à Germania,

A bientôt,

 

Cécile

 

 

5 commentaires

Classé dans VOYAGE

La vidéo de notre séjour à Leipzig du 20 au 28 décembre 2013

DSCN3772

Pour visionner la vidéo, cliquer ci-dessous ou copier-coller le lien dans votre navigateur :

http://www.youtube.com/watch?v=YIH1p60roXU

2 commentaires

Classé dans VOYAGE

La vidéo de notre séjour à Munich, pour la fête de St Nicolas

DSCN3390

Pour visionner la vidéo, cliquer ci-dessous ou copier-coller le lien dans votre navigateur :

http://www.youtube.com/watch?v=VeBQ6KNJmK4

Commentaires fermés sur La vidéo de notre séjour à Munich, pour la fête de St Nicolas

Classé dans VOYAGE, Albums

Séjour dans l’Oberland Bernois (Suisse)

Séjour dans l’Oberland Bernois (Suisse)
Région de la Jungfrau

Bönigen bei Interlaken

du 10 au 17 Août 2013

 DSCN3022

 

Vendredi 9 août

Nous quittons Aix après mon travail vers 17h20 et prenons la route pour Chambéry, où nous devons passer la nuit. Arrivée à l’hôtel B&B à 21 heures passées.

 

Samedi 10 août

Nous quittons l’hôtel vers 9h,  après le petit déjeuner. Après quelques haltes successives sur le trajet dont une pour déjeuner à Müsingen, nous sommes arrivées à notre destination de vacances (Bönigen, sur le Brienzer See)  vers 13 heures.

Accueil de notre hôtelière. Installation dans notre chambre à l’hôtel Walida. Nous avons une grande chambre claire avec balcon, bénéficiant d’une superbe vue sur les montagnes du massif de la Jungfrau.

DSCN2765

L’hôtel est modeste mais confortable.

Bien installées, nous partons pour découvrir le village de Bönigen et le lac de Brienz.

DSCN2606

Il fait un temps superbe et le lac est d’un bleu intense. Des bateaux sillonnent le lac pour rejoindre Interlaken ou Brienz.

DSCN2642

Petit tour en voiture dans la station et nous longeons le lac sur plusieurs kilomètres pour mieux le découvrir.

A 18h30, dîner : excellent et copieux !

Dimanche 11 août

Notre première journée de vacances débute par un copieux buffet de petit déjeuner typiquement suisse : diverses sortes de pain, charcuteries, fromages suisses, chocolat chaud, beurre, confitures etc…etc… De quoi transformer un touriste en vrai montagnard !

DSCN2662

Départ à 9h40 pour Interlaken avec le Postbus. En effet, nous bénéficions de la gratuité des transports en commun avec nos cartes d’hôtes et ceci est très appréciable pour éviter des parkings toujours onéreux….

DSCN2693

Interlaken

Ce centre de vacances et de congrès de renommée internationale a déjà séduit bien des célébrités. Ainsi Goethe ou Félix Mendelssohn Bartholdy n’ont pas résisté au charme de ce paysage montagneux de l’Oberland Bernois. Le tourisme y a connu un bel essor avec la construction des chemins de fer de l’Oberland Bernois (1890) et du chemin de fer de la Jungfrau (1912). Ce monde magique de glace, de roche et de neige compte parmi les étapes principales d’un séjour en Suisse pour les touristes du monde entier.

Grâce à sa situation unique au pied de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau, cette ville située entre les lacs de Thun et de Brienz offre une infinité de loisirs aux hôtes les plus actifs. La région de la Jungfrau propose plus de 200km de pistes de ski en hiver et de multiples chemins de randonnée et autres pistes de VTT en été. De même, rafraîchissement et activités diverses sont au programme au bord des lacs ou sur les lacs. Naviguer à bord d’un bateau à aubes historique sur des eaux turquoises constitue par exemple une expérience inoubliable.

DSCN2664

Interlaken : une station à voir absolument, à revoir modérément….Un joaillier à chaque porte… Mais de luxueux hotels de la Belle Époque et un site grandiose au pied de la Jungfrau enneigée.

DSCN2704

Nous flânons sur le Höhenweg et en bordure de l’immense prairie au centre de la station d’Interlaken.. Le ballet des ailes volantes dans le ciel est impressionnant !

DSCN2698

Un petit tour par le superbe parc fleuri du Kursaal et nous nous en retournons sur  Bönigen.

DSCN2667

Nous picorons quelques friandises dans notre chambre et souscrivons l’accès internet. Même un peu cher, difficile de s’en passer…

Repos dans la chambre, café sur la terrasse de l’hôtel,  et vers 14h départ pour le tour complet du lac de Brienz en voiture.

Nous faisons halte à Brienz,  une très jolie station lacustre avec une belle promenade et un centre-ville très décoré avec des drapeaux et des chalets fleuris.

DSCN3171

Retour à l’hôtel et promenade en fin d’après midi près du lac.

Dîner : extrêmement copieux et couronné d’une Forêt Noire au dessert !

Pour digérer, nous décidons de faire le tour des chalets historiques du village, un circuit pédestre balisé par l’Office du Tourisme de la station.

DSCN2754

Coucher à 22h

 

Lundi 12 août

Au petit déjeuner, nous avons des petits pains chauds d’ Heidi !

(Celui ou celle qui a lu Heidi ne peut avoir oublié les fameux petits pains qu’elle mettait de côté pour sa grand mère…..)

Bien restaurées et le temps idéal,  nous partons pour la montagne.

Destination : le Grimselpass (Col du Grimsel) à 2065 mètres d’altitude.

Sur la route des alpages, nous faisons une halte à Guttannen. Maman y revoit  avec plaisir l’hôtel Bären qu’elle avait connu 60 ans plus tôt !

DSCN2769

Derrière le village, les alpages et les montagnes nous transportent dans un autre monde. Devant une telle nature intacte, nous ne résistons pas à une promenade dans les alpages avec Cartoon qui adore….

Il gambade, se roule…. Parfaitement heureux !

DSCN2775

Mais quelque chose malgré tout nous inquiète…. Les roulades durent un peu trop et il faut plusieurs rappels pour qu’il revienne…. Nous décelons immédiatement une odeur suspecte…et une allure défraîchie…. Le collier bavarois est maculé et les oreilles collées….

C’est ainsi qu’il créa pour lui son propre parfum : « Puanteur immonde des Alpes Suisses « !!!…..

Quelque chose d’invisible probablement centenaire et tenace pour sans doute encore des millénaires l’avait enivré ! Bouchonné vigoureusement avec de l’herbe mouillée, rien ne permettra de faire disparaître ce parfum…

Et c’est ainsi qu’il montera à Grimselpass en nous faisant bénéficier tout au long du trajet de cette senteur authentiquement montagnarde….

DSCN2788

La route monte ensuite doucement jusqu’au col. Arrivées à celui-ci, nous remarquons que les touristes ne sont pas très nombreux malgré le temps beau et chaud. Les motards sont, eux, les plus nombreux comme toujours.

DSCN2800

Le paysage est grandiose et il y de nombreuses cascades un peu partout, ainsi que de la neige qui persiste sur les plateaux.

DSCN2796

Une petite chapelle (St. Christophe bien entendu ! ) domine le col et chaque visiteur tient à y faire une petite visite et à allumer une bougie.

Nous pouvons repartir rassurées !!!

Nous pensions continuer notre route sur le Furkapass mais les lacets de la route qui montent, qui descendent, et qui remontent,  nous effraient un peu et nous rebroussons chemin.

DSCN2822

De retour sur Bönigen, Cartoon n’aura pas d’autre choix que d’être plongé dans la douche…

Fin d’après midi au bord du lac et dîner délicieux.

Le Chef se surpasse…pour notre plus grand plaisir ! Nous nous félicitons d’avoir choisi cet hotel, très connu pour sa bonne cuisine !

Dans la nuit, nous sommes réveillées par la pluie… Une pluie intense et bienfaisante !

 

Mardi 13 août

Ce matin, le temps est couvert.

Mieux vaut privilégier des visites de villes et de lac plutôt qu’une sortie en montagne.

Donc, départ pour Thun et son lac.

La ville est assez pittoresque et ce matin pleine d’effervescence, les touristes ayant sans doute fait le même choix que nous !

DSCN2845

Nous flânons dans le centre ville tout en recherchant un shampooing pour chien…. le parfum alpin de Cartoon étant tenace malgré la douche….

Nous tenterons plusieurs pharmacies, un vétérinaire au bout de la ville… sans succès… Apparemment, les suisses ne doivent pas laver leurs chiens…

Nous décidons de quitter Thun pour découvrir une station plus calme : Spiez, également située sur le lac de Thun.

DSCN2856

Mais le bord du lac n’est pas accessible en voiture et il faut marcher pour atteindre un petit bout de lac… Ici, pas de “Seepromenade”…juste un petit embarcadère et un port de plaisance mais par contre, un très joli château.

Je vais seule faire un tour rapide de ce côté, avant de reprendre la route pour Bönigen.

Sur la voie rapide, nous apercevons brusquement à l’entrée d’une zone commerciale une enseigne qui attire notre attention : “Qualipet” !

Effectivement, il s’agit d’un grand magasin entièrement dédié aux animaux de compagnie !

Nous y trouvons le shampooing providentiel qui permettra à Cartoon de retrouver son odeur originale….

De retour à l’hôtel, pause café sur la terrasse, durant laquelle nous ne nous lassons pas d’admirer le panorama qui s’offre à nous.

Départ  en bus en milieu d’après-midi pour Interlaken.

Les touristes asiatiques et des Pays du Golfe sont innombrables….

DSCN2683

Cartoon est traqué comme une star et les paparazzis avec leurs téléobjectifs géants le cernent de toutes parts pour emmener une photo de lui dans leur pays !

Il se prête bien volontiers à ce jeu, même si cela devient pesant.

Nous nous promenons tranquillement en bordure de la prairie, admirant le ballet incessant des ailes volantes. Moyennant finances, un baptême de l’air est possible en tandem avec un spécialiste.

Nous parcourons toute l’avenue jusqu’à la gare de l’ouest, d’où nous reprendrons le bus pour Bönigen.

Dîner et promenade au bord du lac avant d’aller dormir.

 

Mercredi 14 août

Départ pour Axalp.

Petit arrêt au Grand Hotel Giessbach, un splendide palace sauvé de la démolition il y a quelques années, et aux cascades du même nom.

DSCN2904

Ascension jusqu’à Axalp, avec ses alpages semblables à ceux d’Heidi !

DSCN2909

 

Tout au long de la route,  le panorama sur le lac de Brienz est époustouflant mais il y a peu d’endroits pour s’arrêter et faire des photos. Il faut dire que la route est assez étroite.

DSCN2914

 

Redescendues dans la vallée,  nous décidons d’aller sur Beatenberg, un endroit recommandé par notre hôtelière pour admirer le paysage sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

 

DSCN2926

 

Le village de Beatenberg meure un peu malgré ses jolis chalets et des hôtels sont désaffectés, tandis que d’autres, sans âme, ont été construits un peu plus haut…. Ceux-ci destinés à une clientèle étrangère fortunée…

Les sommets sont partiellement cachés par des nuages mais cela évolue minute par minute.

Le panorama est grandiose et avec les jumelles, je peux distinctement apercevoir le Jungraujoch, à 4158 m d’altitude.

Déjeuner à la Bäckerei de Beatenberg.

De retour dans la vallée, nous faisons quelques pas sur la Lombachpromenade près du torrent, en partie asséché.

En fin d’après midi, le ciel est de plus en plus couvert et on craint même la pluie, qui finalement ne tombera pas.

Petite promenade au bord du lac après le dîner.

 

Jeudi 15 août

La journée s’annonce estivale : idéale pour envisager une sortie vers les sommets !

Nous nous décidons après maintes réflexions (à cause du prix) pour le train nostalgique a crémaillère qui nous doit nous mener à Schynige Platte.

DSCN2962

Schynige Platte.

Revivre le romantisme ferroviaire dantan : partant de Wilderswil, le train nostalgique à crémaillère emmène les voyageurs à Schynige Platte. Il circule chaque année de juin à mi-octobre avec ses wagons et locomotives historiques, entretenus avec amour.

Roulant sur une voie étroite, le train à crémaillère offre aux voyageurs, assis sur dauthentiques banquettes en bois, une vue exceptionnelle sur le paysage onirique de cette région alpine.

Un voyage en train empreint dun soupçon de nostalgie, un scénario époustouflant, la diversité et la profusion extraordinaire de la flore alpine ainsi que la multiplicité des chemins de randonnée praticables par tous font de Schynige Platte une expérience inoubliable à 1967 mètres daltitude.

Depuis louverture de la voie en 1893, la technologie ancienne mais fiable a survécu à beaucoup d’évènements. Linfrastructure dorigine a toujours été entretenue avec attention et amour pendant 120 ans, ce qui lui permet d’être quotidiennement en exploitation, dautant quaujourdhui, les expériences faisant revivre la nostalgie dantan sont particulièrement appréciées des touristes.

  DSCN3076

 Le train à crémaillère de Schynige Platte a la chance de disposer dune infrastructure nostalgique complète qui comporte une locomotive à vapeur et de nombreuses locomotives électriques datant du temps des pionniers, danciennes banquettes en bois, et un hôtel de montagne sans prétentions, mais au charme romantique.

Les passagers qui montent dans ce train dantan sentent encore lodeur du fer et du bois, puis plus haut, le bon air alpin face aux majestueux sommets de quatre mille mètres avec la triade de renommée mondiale de lEiger, du Mönch et de la Jungfrau
  Les 7,2 km qui séparent Wilderswil, près dInterlaken, de la Schynige Platte, demandent 50 minutes de trajet dune beauté fascinante. La construction de la voie attrayante a duré de 1891 à 1893. Les concepteurs de la voie observaient que le voyage en train « permettait d’économiser quatre à cinq heures de marche et des dépenses de 20 à 25 Francs suisses pour un mulet ». Le train était autrefois propulséà la vapeur. La ligne a étéélectrifiée en 1914, ce qui représentait également une réalisation pionnière. Les dix locomotives actuellement en service datent de cette époque et les wagons sont soit les originaux, soit des répliques. Cest ainsi que le parcours vers la Schynige Platte na rien perdu de sa touche nostalgique et demeure une expérience originale et inoubliable. Quelques locomotives ont été baptisées avec des noms de fleurs alpines, ce qui indique qu’à la Schynige Platte, lhomme et la machine cohabitent en parfaite harmonie avec la nature.

La plus admirable vue panoramique

De nombreux connaisseurs des  Alpes considèrent la Schynige Platte comme la montagne panoramique par excellence. Depuis la station de montagne, elle offre un panorama exceptionnel sur la triade composée de lEiger, du Mönch et de la Jungfrau, dune distance autorisant une vue incomparable sur les vallées de Grindelwald et de Lauterbrunnen.

Radicalement différentes quant à leur topographie, ces deux vallées offrent ainsi un remarquable « setting » pour une leçon de géologie. La vue vers le sud sur le site des Alpes suisses inscrit au Patrimoine Mondial de lHumanité est sans nul doute absolument grandiose, mais le panorama mérite également de ladmiration.

Les visiteurs découvrent à louest le lac de Thun puis le lac de Brienz en direction de lest.

Interlaken, le centre touristique de lOberland bernois jouit dune situation privilégiée  entre les deux lacs et tire son nom du latin « inter lacus », ce qui signifie « entre les lacs ».

La chaîne des préalpes avec le Harder Kulm se situe un peu plus haut.

 Le jardin botanique alpin

 Le jardin botanique alpin, inauguré en 1929, représente une attraction fort appréciée du public.

Quelques 600 espèces de fougères et de plantes à fleurs vivant en Suisse au-dessus de la limite de la forêt croissent sur environ 8000 m2.

Elles y sont cultivées et soignées en 15 associations végétales différentes sous supervision scientifique. La floraison en constante mutation entre la mi-juin et fin septembre attire de nombreux visiteurs.

Embarquement à bord du train à 10h05.

Le train gravit la montagne à raison de 12km/heure et parvient à Schynige Platte à 1967m d’altitude 53 minutes plus tard.

Là haut, le panorama est à couper le souffle et nous pouvons voir sans aucune difficulté tous les sommets enneigés dont l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.

DSCN3084

Promenade dans le Jardin alpin où l’on peut découvrir de très nombreuses fleurs et plantes de montagne, toutes répertoriées.

Déjeuner d’une bonne soupe au Bergrestaurant d’où nous continuons de jouir d’une vue fabuleuse sur les montagnes et les alpages.

Petite promenade après le déjeuner sans cesser d’admirer le panorama, avant de repartir par le train nostalgique de 15 heures, celui-ci étant découvert sur les côtés.

Retour à l’hôtel. Repos.

Dîner et à 20 heures, petit spectacle folklorique près du lac.

 

Vendredi 16 août

Pour notre dernière journée de vacances en Suisse, le soleil est encore très généreux.

Avant de quitter la region demain, nous ne résistons pas au plaisir de retourner une dernière fois à Brienz pour nous promener au bord du lac.

Décidément, cette station nous plait beaucoup !

En fin de matinée, la temperature montant, nous prenons la route du Sustenpass. (Col du Susten).

 

DSCN3185

 

De nombreux motards nous accompagneront tout au long du trajet.

A midi, nous sommes au col à 2224 mètres d’altitude.

Encore un décor grandiose où que nos yeux se tournent !

Une course cycliste s’organise et les équipes se mettent en place sur le parking.

Petite collation au Bergrestaurant, avant d’entamer une sympathique balade à travers les chemins sur la montagne.

Cartoon n’est même pas étonné de jouer dans la neige à cette saison !

Retour vers 15h30 à l’hôtel pour la préparation des bagages…. La fin des vacances approche….

Puis nous passons un moment au bord du lac avant le dîner. Celui-ci sera exceptionnel pour conclure notre séjour d’une manière définitivement inoubliable !

Une dernière promenade digestive dans le village sur le sentier des chalets anciens et nous sommes au lit à 22h, très contentes de notre journée et de notre séjour tout entier.

Nous avons, en effet, bénéficié durant celui-ci d’un temps exceptionnel et vu une multitude de merveilleux endroits et de panoramas à couper le souffle !

Décidément la région de l’Oberland Bernois a su nous séduire et nous n’avons qu’une envie : pouvoir y revenir !

DSCN3017

Pour compléter le voyage, vous pouvez visionner une sélection de nos meilleures photos dans l’album associé à ce carnet intitulé “Séjour dans l’Oberland Bernois” en cliquant  sur le lien ci-dessous : 

L’Album photo de notre séjour dans l’Oberland Bernois

 

 

Un commentaire

Classé dans VOYAGE